HISTORIQUE

Lisa (Torriente) et moi, nous nous sommes connus pratiquement tout petits, adolescents, à la Chaux-de-Fonds, notre ville natale. Puis nous nous sommes revus alors que je vivais à Bruxelles (où j'ai étudié à l'INSAS) et que j'écumais les scènes de francophonie, auréolé de mon prix d'interprétation pour mon rôle de Renart dans Le Bestaire des Gueux.
Nous nous sommes perdus de vue plusieurs fois puis enfin retrouvés vingt ans après...toujours aussi complices !

Quand l'idée de refaire quelque chose ensemble nous est apparue comme une évidence, nous avons décidé de monter :

CELIMENE ET LE CARDINAL de Jacques Rampal.

Pour concrétiser ce désir, toute une série d'évennements magiques est survenue et a rendue "factible" toute l'histoire. C'est cette suite de rencontres et retrouvailles magiques que je voudrais partager.

D'abord, d'abord... Il a fallut trouver un Alceste.
J'ai rêvé d'un ami, un camarade - Jean-Luc Borgeat - avec lequel nous avons partagé toute une épopée théâtrale il y a plus de vingt ans aussi. J'ai bondi sur mon téléphone, nous avons parlé et il a tout de suite adhéré à ce projet.

puis une superbe équipe s'est formée avec
- Claudine Corbaz
- Marie-Claude Bétrix
- Dolly Fankhauser,
- Keyne Motte, de Trilog sàrl

et partant de là, tout est devenu possible !
Nous avons même trouvé un local de répétition qui en un tour de main est devenu le siège de la Compagnie MOT A MOT, rien que ça ! Et mille petites choses qui se mettent en place, etc... 

Entre temps, au milieu de tout cela, d'autres projets sont venus s'incarner :  - Début 2013, les 3 pièces en 1 acte d'après l'oeuvre d'Anton Tchékhov

- 2014, un spectacle écrit à 8 mains : avec Coralia Rodriguez, Lisa Torriente, Hector Pérez Brito
et moi-même (qui est tombé à l'eau)

- fin 2015, une co-production avec Les Tisseuses de Paroles, pour monter au Théâtre de la Parfumerie à Genève Joséphine, cérémonie pour actrices désespérées de Abilio Estevez et mise en scène signée de Carlos Díaz, avec Coralia Rodríguez, Amanda Cepero et Shama Milán.

Bref, pas le temps de mourir, pas le temps d'être triste, pas le temps pour la mélancolie, que du temps pour faire,
comme des artisans consciencieux ce que nous savons, avec notre recherche de perfection, en explorant nos failles,
en nous mettant à nu, en donnant de nous-même, sans compter, sans marchander, sans jouer.... ce qui est un comble
pour des comédiens, des fabricants de rêve.... mais c'est cela, justement, le théâtre, la création dans son ensemble :
exploiter et s'amuser des paradoxes !

Depuis lors, MotAMot a monté

- les Folies Russes avec BOTKINE&CO  

- La Volupté de l'Honneur de Luigi Pirandello - du 6 au 25 septembre 2016 au Théâtre Pullof à Lausanne

et prépare....

- la Double Constance ou le voyage de Max - en co-production avec le Casino-théâtre de Rolle - Mise en Scène de Carlos Díaz

en création au Casino de Rolle au début de l'année 2019